Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Profitez d'un rabais additionnel sur tous vos achats
Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...
Grand débrouillage
Accès GRATUIT à tous nos cours en ligne!
Profitez d'un rabais additionnel sur tous vos achats



Écodesign et consommation responsable!


Michel Rousseau, artisan récupérateur et passionné
Il y a des mots qu'on utilise et qu'on entend régulièrement, sans même en connaître toute la portée. Et je ne fais pas exception à la règle. Toutefois, ma curiosité m'incite souvent à chercher, pour savoir, bien sûr, mais surtout pour bien comprendre.
 
Bien qu'elle évolue moins rapidement que la technologie, la langue se renouvelle aussi. La preuve? Tous les néologismes qui l'alimentent. Tous ces nouveaux mots qui, à un certain moment, se glissent dans notre « parler français ». Vous n'avez qu'à penser au vocabulaire auquel a donné naissance l'arrivée de l'Internet. Des exemples? Webmestre, clavardage, internaute, courriel, pirate informatique, pourriel et ainsi de suite… 
 
Cette semaine, je me suis donc arrêtée à la définition du mot design et d'un de ses dérivés, relativement nouveau et, de plus en plus populaire, l'écodesign. Il semble que cette tendance très actuelle rallie des artisans de toutes les sphères de la création, dont plusieurs  travaillent le bois.
 
D'abord, il faut savoir que Le Petit Robert définit le design comme : «La conjonction d'une idée esthétique du créateur, d'une réalité industrielle, d'un réseau de distribution et des goûts d'une clientèle. » Ce principe créatif s'exerce donc sous une certaine influence ou une influence certaine, c'est selon… On mentionne également que le design apporte des réponses adaptées en termes de forme, d'aménagement, de matériaux, d'écologie ou autres. En fait, on pourrait conclure sans se tromper, je crois, que le ou la designer favorise une meilleure adaptation à la vie quotidienne dans sa globalité. 
 
Il serait alors logique de penser que l'écodesign est né, entre autres, en réaction à notre société de surconsommation et en réponse aux besoins criants de notre planète qui réclame davantage d'oxygène. Et c'est ainsi que des artisans du bois se sont lancés dans la récupération et la revalorisation du bois qu'ils font ensuite revivre sous différentes formes. À leur façon, ils ont commencé à convertir, soutane en moins!
 
Aujourd'hui, plusieurs artisans du bois nous offrent donc des produits aussi variés que la provenance du bois qui sert à les fabriquer. Table, buffet, banc, mur, miroir, patère, tête de lit, lampe, moult meubles et accessoires utilitaires ou décoratifs sont créés à partir de bois de grève, de billots de drave, de planchers d'usines désaffectées, de murs de granges abandonnées, de poutres, de fenêtres ou de moulures d'anciennes maisons, couvents…  L'heure est à la valorisation de ce qui fut jadis!

 
À mon avis, toujours, ce retour vers le passé nous permet d'entrer intimement en relation avec l'histoire, notre histoire. Il assouvit également notre envie de faire notre part, aussi petite soit-elle pour l'environnement, le nôtre et celui que nous léguerons à nos enfants.
 
Longue vie à l'écodesign qui, force nous est de constater, ne s'adresse pas uniquement aux 
« écolos, granolas et marginaux »!  Heureusement d'ailleurs!
 

Céline Thibault
Chroniqueuse


www.boispassionsetcie.com

Vieille grange

Récupération

Poutre ancienne










Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Slic



Défi Polyterck



ATBQ