Pour le plaisir d'apprendre et de découvrir...

Jusqu'à 50% de rabais sur les plans et projets
 
 
 



Corvées printanières ou jeux d'enfants?


Émile dans l'eau

Héritage génétique de ma mère, je possède la faculté de m'émerveiller devant les plus petits éléments de la nature. Une goutte d'eau déposée sur une feuille, un bourgeon naissant, la fougère qui commence à poindre, un coucher ou un lever de soleil, tout me fascine. J'ai aussi l'impression de tout apprécier à sa juste valeur. Toutefois, racler des feuilles, ramasser des branches, les empiler ou encore nettoyer la cour sont des corvées printanières qui, outre le fait de nous entraîner dehors, ne sont pas les activités que je trouve les plus passionnantes. Elles sont plus de l'ordre de la nécessité, disons!

Toutefois, ces corvées peuvent aussi se révéler fort amusantes… vraiment! C'est du moins l'expérience que j'ai eu le plaisir de vivre en début de semaine avec Émile qui, du haut de ses trois ans et demi, est l'aîné de mes petits-enfants. Redécouvrir la nature à travers ses yeux, sa naïveté et ses questions fut un pur bonheur.

« Qu'est-ce que c'est ce bruit mamie? » Et voilà! Petit homme voit et entend son premier pic-bois à l'œuvre. Je lui explique alors que le pic-bois est en train de creuser son nid dans l'arbre et qu'en même temps, il mange des insectes. Ma réponse semble le satisfaire!

Nous nous dirigeons ensuite vers le sous-bois où une petite exploration fait naître d'autres interrogations, évidemment! « C'est quoi ce trou mamie? » Hum! Question plus corsée! « C'est la maison d'un petit animal » lui dis-je. Mais ce n'est pas assez précis pour lui. « Quel animal? Le renard? » Son association est juste, car un renard a commencé à se balader dans les environs. Mais je reste prudente et je lui réponds « Peut-être! » Deux points pour moi! Nous poursuivons!

À quoi un enfant ne peut-il absolument pas résister? Un trou d'eau bien sûr! Aussi petit soit-il, il voudra y mettre les pieds. Comme petit homme est chaussé de bottes, je le laisse s'avancer dans l'eau. Son sourire dit tout : il est heureux! Et moi j'écoute le clapotis qui suit chacun de ses pas. Comme la Vie peut être simple et… bonne!

Et de question en question, de tentative de réponse en réponse, le temps s'est écoulé, doucement, agréablement. Quelques branchages ont disparu, la brise a déplacé plusieurs feuilles mortes et le pic-bois s'est tu…

Quant à moi, je termine la journée le cœur rempli de gratitude alors que me revient en mémoire une pensée lue hier : « La vie n'est que le reflet des couleurs qu'on lui donne. »

Céline Thibault
Chroniqueuse

Des toupies qui font tourner les têtes...

Émile dans le bois

Goute d'eau










Merci à nos partenaires

Langevin et Forest, Les connaisseurs de bois



Lee Valley
Partenaire officiel des Rendez-vous des passionnés



Outils Viel



Slic



Défi Polyterck



ATBQ